Les livraisons à domicile sont à nouveau disponibles! Nouveaux points de chute : Granby, Sorel, L'Assomption et Gatineau. Les livraisons à domicile sont à nouveau disponibles! Nouveaux points de chute : Granby, Sorel, L'Assomption et Gatineau.

Pucerons

Insecte ravageur

Symptômes
Début d'infestation
  • Présence de mues et de peaux mortes sur le feuillage
  • Substance collante et transparente sur les feuilles et les tiges
  • Denses colonies d’insectes sur les pousses ou les feuilles
Symptômes
Infestation avancée
  • Déformation des pousses ou des boutons floraux
  • Ralentissement ou interruption de croissance
  • Moisissures noires sur les feuilles et les tiges
Difficulté Moyenne
Fréquence Moyenne
Taux de reproduction Jusqu'à 500x
Cycle de vie Jusqu'à 4 mois

Les pucerons forment une famille d’insectes qui infligent des dommages aux plantes en se nourrissant de leur sève. Ils se rassemblent en groupes de plusieurs dizaines d'individus sur les pousses ou les fleurs des plantes infestées.

Plantes hôtes

Les pucerons sont hautement polyphages et sont susceptibles d’attaquer la vaste majorité des plantes potagères et ornementales. Les lauriers, les hibiscus et les syngoniums sont parmi les plus touchés. À l’exception de certaines variétés à feuillage souple, les cactus et succulentes sont rarement ciblés.

Dépistage

Les colonies sont faciles à apercevoir. Les individus sont généralement en forme de poire et leur couleur varie en fonction de l’espèce et de la plante hôte. Ils sont présents dans la majorité des régions du monde.

Les pucerons sont extrêmement prolifiques. Lorsque la plante hôte est saturée ou que les conditions sont défavorables, des individus ailés peuvent être produits afin de faciliter la migration. Une population suffisante peut causer le ralentissement ou l’interruption de la croissance des plantes affectées.

Prévention

Les Aphidius colemani sont un excellent choix de prédateurs naturels pour la prévention des pucerons. Ils sont particulièrement recommandés dans les milieux de culture fermés, tels que les serres et les tentes de culture, où il est possible d’atteindre des taux d’humidité élevés.

Traitement

Le traitement des pucerons peut impliquer le nettoyage en profondeur, le retrait des pousses les plus affectées, le traitement foliaire et l’introduction de prédateurs naturels. Les chrysopes vertes sont extrêmement efficaces contre les colonies de pucerons adultes alors que les Aphidius colemani parasitent leurs larves de manière cyclique. L’introduction d’Orius insidiosus est également envisageable dans les espaces de cultures confinés.

Morphologie

Les pucerons adultes mesurent entre un et trois millimètres de long. Ils possèdent trois paires de pattes, deux longues antennes et deux cornicules, des petits tubes sur les côtés de l'abdomen. Jaunes, noirs, verts, bruns, rouges, blancs, leur couleur varie selon l’espèce et la plante hôte. Il existe également une espèce couverte d’une substance cotonneuse connue sous le nom de pucerons Lanigères. Cette espèce s’attaque principalement aux arbres et arbustes.

Comportement

La majorité des centaines d’espèces de pucerons se nourrissent au niveau du feuillage, ils sont désignés comme pucerons foliaires. Les pucerons verts du pêcher, les pucerons jaunes du groseiller et les pucerons du melon sont parmis les plus courrantes. D’autres espèces, plus rares, attaquent les plantes au niveau du terreau. Elles sont catégorisées comme pucerons des racines.

Cycle de vie

Le cycle vital du puceron est complexe et varie en fonction de générations produites à différents moments de l’année. Certaines périodes sont propices à la ponte d’oeufs alors qu’à d’autres, les femelles donnent naissance à des nymphes directement sur la plante. Dans certains cas, les pucerons peuvent se reproduire en l’absence de mâles.

Besoin d'un conseil ? N'hésitez pas à nous joindre pour de l'aide concernant la lutte biologique.